VAE

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L'EXPERIENCE (VAE)

Présentation

C'est un droit individuel institué par la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002.

Objectifs :


    1    Un moyen d’obtenir tout ou partie d’un diplôme, titre professionnel ou certificat de qualification professionnelle enregistré au                          répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

    2    La VAE permet aussi d’accéder à un cursus de formation sans justifier du niveau d’études ou des diplômes et titres normalement                requis.

Public visé :


    1    Toute personne
    2    Engagée dans la vie active
    3    Justifiant d’une expérience de 3ans minimum en rapport avec la certification visée.

L’expérience prise en compte peut être une activité salariée, non salariée ou bénévole, exercée en continu ou non, à temps plein ou partiel, pendant une durée totale cumulée d’au moins 3 ans.

Les étapes de la VAE

Choix de la certification :

Le candidat choisi la certification qu'il souhaite


Demande de recevabilité :

Il s’agit d’une première étape administrative pour s’assurer que le candidat répond aux exigences légales de la VAE (nombre d’années d’expérience, lien entre les postes tenus et la certification…). L’organisme certificateur notifie au candidat la recevabilité de sa demande ou son rejet. En cas d’acceptation, le candidat complète son dossier de VAE en vue de l’obtention du titre.

Dossier de demande de VAE


Ce document représente la base de l’évaluation du candidat, qui devra décrire ses activités en rapport avec le référentiel de compétences de la certification. S’il le souhaite, le candidat peut être accompagné dans la constitution de son dossier par l’organisme certificateur ou par un prestataire.
L’accompagnement est une étape facultative qui consiste en une aide méthodologique pour constituer son dossier de validation, préparer l’entretien avec le jury et la mise en situation professionnelle le cas échéant.

Evaluation par le jury


Le jury vérifie l’adéquation des compétences développées et des connaissances maîtrisées par le candidat au regard du référentiel d’activités et de compétences. Pour obtenir des éléments complémentaires, le jury peut recevoir le candidat en entretien. Lors de cet entretien, une mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée peut être demandée.

Le jury est composé de professionnels. Sa décision est souveraine et il se prononce sur :
        1    Une validation totale
        2    Une validation partielle
        3    Un refus de validation.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site